Les quatre hameaux qui forment la commune, Moosch et Mosbach sur l'ancienne voie romaine, Werschhols et Brand sur la rive droite de la Thur, sont cités dès 1335. L'activité minière y est importante à partir du XVI° siècle, et les mines d'argent sont exploitées jusqu'en 1901. La commune est incendiée en 1376 par les mercenaires anglais, puis dévastée pendant la guerre de Trente Ans.

              En 1790, les quatre hameaux, qui font partie jusque-là de la mairie seigneuriale et du bailliage de Saint-Amarin relevant de l'abbaye de Murbach, sont rattachés à la nouvelle commune de Saint-Amarin, puis se réunissent en 1796 pour former la commune de Moosch.

              L'annexion à l'Allemagne prend fin le 5 août 1914 avec l'arrivée des troupes françaises. A l'issue du conflit, Moosch se voit décerner la croix de guerre. En 1944, après quatre ans d'occupation allemande, le village est libéré le 8 décembre, mais la ligne de front s'étend pour deux mois encore à la limite de son territoire.

 

Retour