WILDENSTEIN

Parti, au premier de sinople au verre à boire sur pied d'argent, avec décors gravés de sable, au second d'argent au lévrier rampant de sable lampassé de gueules colleté et bouclé d'or, enté en pointe d'azur au pal d'or chargé de trois chevrons renversés de gueules.

Les verres à boire étaient une production de la verrerie fondée en 1699 à laquelle le village doit son origine. Le lévrier est celui de l'abbaye de Murbach dont le territoire englobait Wildenstein jusqu'à la Révolution. D'azur au pal d'or chargé de trois chevrons renversés de gueules, blason des Bollwiller, évoque Pierre de Bollwiller, constructeur en 1312 du Wldenstein.

 

Retour