LEIMBACH

  D'or au portail roman d'église de gueules maçonné de sable brochant sur une crosse de gueules en pal, au coucou au  naturel posé sur le fût de la crosse.

 

 

 

  Le portail est celui de l'ancienne église, en ruines depuis la première guerre mondiale, où saint Blaise était jadis l'objet  d'un pèlerinage. La crosse rappelle l'appartenance de cette église au monastère de l'Oelenberg jusqu'à 1790, et le coucou est l'emblème du village.

 

 

Retour