Une voie romaine qui part du village porte le nom de route d'Aspach ou route de Vieux-Brisach. Au Moyen Age, Aspach-le-Bas, appelé Aspach inferior en 1302, forme avec Aspach-le-Haut et le hameau disparu d'Erbenheim une mairie dont le village est le chef-lieu.

          Cette mairie fait partie de la juridiction de Thann à partir du milieu du XIV° siècle. En 1398, Léopold d'Autriche, seigneur du village, concède à deux de ses vassaux une rente annuelle sur la taverne d'Aspach-le-Bas. Étape importante sur la voie stratégique de Belfort à Vieux-Brisach, l'auberge sert de relais pour les voitures qui empruntent cette voie.

         Aux XVIII° et XIX° siècles, un relais de poste aux chevaux existe dans le village. Aspach-le-Bas est le berceau de la famille Krust dont sont issus les révérends pères jésuites Jean-Michel et François-Antoine " Croust ", adversaires de Voltaire.

          Lors de la Première Guerre mondiale, le village est entièrement détruit, les lignes allemandes passant à proximité.

Retour